vendredi 8 juin 2018

Chansons pour le cycliste faisant la Velodyssée ou la Loire à vélo

A Nantes, il chantera :

Jean-François de Nantes

https://www.youtube.com/watch?v=aovCc4IV-UY

De Nantes à Montaigu

https://www.youtube.com/watch?v=gAaF1hsogDA

La barbière de Trentemoult

https://www.youtube.com/watch?v=VPehJBvTzoU

Dans les prisons de Nantes

https://www.youtube.com/watch?v=ItcR-2LABaA

A Redon, il chantera:

Le gendarme de Redon

https://www.youtube.com/watch?v=x9vEIJSfpbM

A Couéron, il chantera :

Le marinier de Couéron

https://www.cdsdg.com/marinier-coueron.htm

L'art contemporain de se foutre de la gueule du contribuable avec la participation de l'université !

Je fais souvent visiter Nantes à vélo à des amis français ou étrangers. On passe devant ces blocs.




Plusieurs fois on m'a dit " L'université va construire un bâtiment là ? " ( ces blocs seraient utiles pour installer une grue ) ou bien mes amis sont passés sans s'arrêter. Avant l'existence de ces blocs ils regardaient le château du Tertre. J'ai des amis incultes, je devrais le savoir. D'ailleurs ils loupent des œuvres pérennes du VAN, je suis obligé d'insister pour leur faire admirer.

Lisez la plaque !


C'est le pire !

Quant à pique-niquer sur ces blocs, essayez ! d'ailleurs je n'y ai jamais vu quelqu'un tenter l'expérience. Certains s'en servent pour allumer des feux à l'abri du vent. D'autres pour inscrire des pensées profondes, aussi profondes que le texte de la plaque.

Et une pensée pour le personnel du Service des Espaces Verts de Nantes.

Le pire est quand j'ai vu le logo de l'université de Nantes. 

Certainement que le conseil d'administration de l'université est venu y pique-niquer, a voté pour cette œuvre d'art. Ou que la décision de saloper le site a été prise dans un de ces consultations citoyennes où l'on joue du pipeau. Le peuple devait réclamer depuis longtemps, c'est sûr.

Positivons : que de belles thèses qui auraient plu à Alexandre Vialatte, à Pierre Dac et Pierre Desproges vont être écrites sur ces œuvres, de la recherche avec un grand air !  et scientifique !

lundi 4 juin 2018

François Tusques






Je retrouve François Tusques dans Le Monde de la semaine dernière.


"Tusques, pianiste, compositeur, passeur décisif de toute une époque, militant infatigable de l’ombre, jouant avec les plus joueurs de New York, ou alors pour les fous, ou bien dans les usines, présente, ça tombe à pic, une sorte de bande-son du livre de Loupien à la Comédie Nation, intitulée : Oui, mais 68 ! Avec Isabel Juanpera (voix), Claude Parle (accordéon), Itaru Oki (trompette). Plus Julien Palomo (ange tutélaire et graphisme).
Tusques revient en piste : « J’en avais marre de ce que j’entendais sur Mai 68. Ce champ de bataille. Cette brèche politique. » Le tout dit d’une voix éraillée, rieuse et calme : « Hors système ? Je ne dirais pas cela. C’est plutôt le système qui m’a éjecté. » « Nous restons convaincus que ce monde peut radicalement et globalement changer de base. » ­Confiance inébranlable « dans la démocratie de masse, capable de s’approprier des questions que l’Etat ne pose jamais ».  "

La première fois que je l'ai écouté c'était Place des Fêtes à Paris, sans doute en 1969


dimanche 3 juin 2018

Fête du vélo 2018 à Nantes


Vue de la rive droite à partir de la rive gauche


J'ai fait la petite boucle : Nantes, Bellevue, rive droite de la Loire jusqu'au pont de Thouaré, passage rive gauche et retour par le pont de Bellevue et Ste-Luce. Beau temps, mais l'orage était annoncé et ça se sentait !
Rive gauche direction Nantes, route de la divatte



 Nous sommes à la Boire courant;
  

Photos primées 





























































































































Au fond le pont de Thouaré
Boire-Courant, Saint-Julien-de-Concelles, A gauche la route, en bas (blanche) la Loire à vélo et à droite la Loire
Sim, acteur, comique, auteur et écrivain français, y passe une partie de sa jeunesse ; le , alors en vacances au lieu-dit de Boire-Courant, lors d'une fête à Saint-Julien-de-Concelles, Sim et son copain Georges Rousseau (dit Jojo), s'inscrivent à un concours de grimace qu'il remporte
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sim

Où l'on apprend qu'il y a des tas de métiers dont certains ignorés de notre Ministère de l'Educ Nat !
"Il travaille aussi au Crazy Horse Saloon comme dresseur de tétons afin de faire pointer les seins des filles"


Les maraîchers nantais utilisent le sable


La route, la Loire à vélo et la Loire



On pompe le sable des bateaux sabliers vers les "tenues maraichères"
Je vous présente une œuvre du "Voyage A Nantes " (VAN pour ceuses qui causent comme il faut). Elle n'aura rien côuté au contribuable nantais. Et il suffirait de mettre un panneau explicatif pour le citoyen inculte. Beaucoup de cyclistes sont passés sur l'autre rive devant une "œuvre pérenne du VAN", une certifiée. Et les idiots ne s'en sont pas rendu compte. On voit bien qu'ils se foutent de ce qu'on fait des impôts !




Nous voici sur la Loire à vélo. Pas de voitures qu'on soit ou non le jour de la fête du vélo.

Du pont de Bellevue, vue sur Bellevue (Ste-Luce-sur-Loire)


Le Pont de Bellevue est à nous ! à gauche les bagnoles


Le hasard...je prends cette photo et passe dans mon objectif...un ami


Route de Sainte-Luce à Nantes, le Quai des chaps



Chaque fois que je passe devant, je pense au Quai des Brumes
Résultat de recherche d'images pour "affiche quai des Brumes" 
Au sujet de ce film, lisez ces critiques sur le site de R. Merle

mercredi 14 mars 2018

" Antigone " hier soir à Orvault par la Cie Proscenia


" ANTIGONE, une pièce incontournable de Jean Anouilh qui présente une variation sur le pouvoir et la révolte, thème toujours d'actualité 70 ans après sa création."
Par la Cie Proscenia
C'était mon (ma ?) premier Antigone. Il était temps ! J'ai ressorti mes Lagarde & Michard
On a beaucoup aimé, manifestement tout le public aussi.
On reviendra voir cette troupe.
"
Antigone est une pièce en un acte de Jean Anouilh représentée pour la première fois au théâtre de l'Atelier à Paris le , durant l'Occupation allemande, dans une mise en scène, des décors et des costumes d'André Barsacq. Réécriture de la pièce éponyme de Sophocle, elle fait partie de la série des Nouvelles Pièces noires, avec Jézabel (1932), Roméo et Jeannette (1946) et Médée (1953).
La pièce est inspirée du mythe antique d'Antigone, la fille d'Œdipe, mais est écrite en rupture avec les codes de la tragédie grecque :
« L'Antigone de Sophocle, lue et relue, et que je connaissais par cœur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rougesN 1. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre. »
— Jean Anouilh1."
Maintenant plus besoin des Lagarde & Michard on a Wikipedia.
Et il y a aussi la pièce de Racine, La Thébaïde
" La Thébaïde ou les Frères ennemis est une tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine (la première de l'auteur) représentée, sans grand succès, le au Palais-Royal. Elle a pour sujet le combat et la mort des deux jeunes fils d'Œdipe, ainsi que celle de leur sœur Antigone. Ce sujet avait déjà occupé bien des auteurs avant Racine. Ainsi, ce jeune dramaturge encore assez inexpérimenté s'inspire notamment de : l'Antigone de Sophocle, des Phéniciennes d'Euripide, mais surtout de l'Antigone de Rotrou ainsi que de la facture des tragédies de Corneille. Il est également fort probable que pour cette première pièce, Molière, par qui la pièce devait être jouée, ait contribué à sa rédaction. "

Amusant ! je venais de faire des recherches sur la Toile pour revenir à Montpellier où j'ai vécu en 1970-71.

Antigone n'était pas encore construit

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antigone_(Montpellier)

Le congrès international du camélia à Nantes, mars 2018

Le congrès international du camélia à Nantes

INTERNATIONAL CAMELLIA SOCIETY – ICS 2018

https://internationalcamellia.org/2018-ics-congress-nantes-france-march-25-28-2018 

"En 1806, Ferdinand Favre importe d’Angleterre les premières graines et a l'intuition que l'humidité du climat atlantique nantais lui permet de cultiver les camélias en pleine terre et en plein air, sous réserve d'accoutumer et de sélectionner les sujets les plus résistants "
Un ou deux "l" ?
"Alexandre Dumas a consacré l'orthographe Camélia dans son roman, La Dame aux camélias. Depuis c'est cette orthographe qui est favorisée par l'Académie française. Cependant, depuis le XIXe siècle, les amateurs et les professionnels ont également maintenu l'orthographe d'origine en latin, Camellia1. Les deux orthographes sont donc aujourd'hui en usage."
Au Parc du Grand Blottereau à Nantes, il y a une plantation de théiers
(Camellia sinensis)
Tiens ! je suis cité sur le journal 20 Minutes (c'était du temps où j'allais "sur Tweeter" !)

L'histoire des obtentions nantaises :


et sur le Père Kamel


et sur une erreur