lundi 5 novembre 2018

Nantes, parc du Grand Blottereau pour la Toussaint 2018








#Nantes #GrandBlottereau   #parcs #Doulon


Forêt du Gâvre novembre 2018. Où étaient les champignons ?




#forêt #LeGâvre #Nantes #champignons

Nantes, quand les bambous occupent tout ton garage !



#Nantes #bambou #nature

Le marinier de Couëron


Y avait un' fois un marinier (bis)
Qu'avait bien envie d' s'amuser (bis)
S'en fut à la Courti-ille!
Ousque le vin péti-i-i-ille! Il nous faut du vin-in!
Et du vin nouveau-eau!
Du vin nouveau!
L'hôtess' lui ayant demandé (bis)

Quoi c'est qu'il voudrait bien bouffer (bis)
"D' la merde ou bien d' la viande
Pourvu que ça soy' tendre"
L'hôtess' lui ayant demandé (bis)

Où c'est qu'il voudrait bien coucher (bis)
"Là-haut, dans la soupente
Avec votre servante"
Sur les onze heur's, sur les minuit (bis)

La bell' voulut sortir du lit (bis)
Il la prit par la cuisse,
Lui dit: "Faut que j' t'emplisse"
Le lendemain, au matin jour, (bis)

La belle pleurait ses amours: (bis)
"Qu'a pleur', qu'a chie, qu'a chante
Elle en a plein son ventre"
Celui-là qu'a fait la chanson (bis)

C'est un marinier de Couëronn. (bis)
Couëron, tout près de Nantes,
Ville très commerçante

#Nantes #Coueron #paillardes  #Loire

Chantons la Loire


Sur les bords de la Loire

La belle se promène, au fond de son jardin, (bis)
Au fond de son jardin, sur les bords de la Loi-oi-re,
Au fond de son jardin, sur les bords du ruisseau, Tout auprès du vaisseau, charmant matelot
Sur le grand fleuve passe un brick de marinier (bis)

Un brick de marinier sur les bords de la Loi-oi-re,
Un brick de marinier, sur les bords du ruisseau,
Le plus jeune des mousses chantait une chanson, (bis)
"Je voudrais, dit la belle, savoir votre chanson, (bis)
"Montez dedans le brick (e) et je vous l'apprendrai, (bis)
Quand ell' fut sur le brick (e), ell' se mit à pleurer, (bis)
"Qu'avez-vous donc, la belle, qu'avez-vous à pleurer? (bis)
"Je pleure mon puc'lage qu'un gabier m'a volé, (bis)
"Ne pleurez pas, la belle, je vous le retrouv'rai, (bis)
"Ca n' se rend pas, dit-elle, comm' de l'argent prêté (bis)
"Sans ça, toutes les filles trouv'raient à se marier, (bis)
http://afpa.fred.free.fr/pLuS/%5BParoles%20de%20chansons%20paillardes%5D/marins2.htm

vendredi 8 juin 2018

Chansons pour le cycliste faisant la Velodyssée ou la Loire à vélo

A Nantes, il chantera :

Jean-François de Nantes

https://www.youtube.com/watch?v=aovCc4IV-UY

De Nantes à Montaigu

https://www.youtube.com/watch?v=gAaF1hsogDA

La barbière de Trentemoult

https://www.youtube.com/watch?v=VPehJBvTzoU

Dans les prisons de Nantes

https://www.youtube.com/watch?v=ItcR-2LABaA

A Redon, il chantera:

Le gendarme de Redon

https://www.youtube.com/watch?v=x9vEIJSfpbM

A Couéron, il chantera :

Le marinier de Couéron

https://www.cdsdg.com/marinier-coueron.htm

L'art contemporain de se foutre de la gueule du contribuable avec la participation de l'université !

Je fais souvent visiter Nantes à vélo à des amis français ou étrangers. On passe devant ces blocs.




Plusieurs fois on m'a dit " L'université va construire un bâtiment là ? " ( ces blocs seraient utiles pour installer une grue ) ou bien mes amis sont passés sans s'arrêter. Avant l'existence de ces blocs ils regardaient le château du Tertre. J'ai des amis incultes, je devrais le savoir. D'ailleurs ils loupent des œuvres pérennes du VAN, je suis obligé d'insister pour leur faire admirer.

Lisez la plaque !


C'est le pire !

Quant à pique-niquer sur ces blocs, essayez ! d'ailleurs je n'y ai jamais vu quelqu'un tenter l'expérience. Certains s'en servent pour allumer des feux à l'abri du vent. D'autres pour inscrire des pensées profondes, aussi profondes que le texte de la plaque.

Et une pensée pour le personnel du Service des Espaces Verts de Nantes.

Le pire est quand j'ai vu le logo de l'université de Nantes. 

Certainement que le conseil d'administration de l'université est venu y pique-niquer, a voté pour cette œuvre d'art. Ou que la décision de saloper le site a été prise dans un de ces consultations citoyennes où l'on joue du pipeau. Le peuple devait réclamer depuis longtemps, c'est sûr.

Positivons : que de belles thèses qui auraient plu à Alexandre Vialatte, à Pierre Dac et Pierre Desproges vont être écrites sur ces œuvres, de la recherche avec un grand air !  et scientifique !